Skip links

Les piliers de la transformation digitale

La transformation digitale est certainement une expression à la mode, de plus en plus utilisée par les médias et les consultants en technologie du monde entier. Mais qu’est-ce que cela implique vraiment? Un aperçu rapide de ce que nous pensons être les piliers d’une transformation digitale réussie.

1. Votre transformation digitale se doit de rester simple

Soyons francs: le digital n’est pas la solution à tous vos problèmes. En d’autres termes, si vous vous en tenez à des processus complexes, il y a de grandes chances que votre transformation digitale ne mène nulle part.
La première question à vous poser est donc la suivante : mes processus sont-ils suffisamment simplifiés ?
Si la réponse est non, la première étape nécessaire pour votre transformation est un audit de vos processus : vos objectifs, vos indicateurs clés, les processus en cours et les points d’amélioration.

Comme tout projet, un projet de transformation digitale contient à la fois le court et le moyen terme. Vous devez donc vous demander si vous vous attendez à du court terme ou si vous êtes prêt pour une transformation plus longue.

Au final, si votre industrie est très technique ou vos services spécialisés, il est toujours plus facile de travailler sur plusieurs processus simples, puis d’assurer des interactions harmonieuses entre eux.

2. Les plateformes de gestion de données

Les données sont la clé de la transformation digitale.
Pouvoir rassembler les bonnes données, identifier les modèles, les itérer, modifier vos processus et expériences jusqu’à ce que tout soit optimal. Tout consultant qui vous proposera des formules «prêtes à l’emploi» vous induira la plupart du temps en erreur dans votre transformation digitale.

En fait, toute expérience digitale fonctionne comme un laboratoire. Pour le faire fonctionner, vous avez besoin de plates-formes de gestion de données puissantes. Correctement configurés, ces DMP vous aideront à :
– centraliser toutes les données en un seul endroit
– gagner du temps en évitant d’extraire, de copier/coller et d’importer des tonnes de données
– donner de la puissance à vos données avec des analyses avancées
– commencer à utiliser des outils d’intelligence artificielle

Bien sûr, passer à de telles plateformes nécessite un travail important de configuration. Mais au final, vous pouvez être certain qu’un tel travail vous mènera dans de bons rails.

3. Transformation digitale low-code

Combien de temps avez-vous passé sur votre stratégie technique ? Promettre d’être la meilleure des entreprises, galérer à trouver des armées de développeurs, être bloqué dans des projets trop lourds…

Les applications « low-code » sont conçues pour y mettre fin.
Dans une application centrale, en utilisant des données, des intégrations et des connecteurs, le « low-code » vous permet de mener des projets rapidement et de vous adapter aux changements, sans vous soucier du code technique.
En termes de ressources humaines, il vous permet également de motiver et de spécialiser des personnes autour d’une application collaborative centrale, et d’entrer dans des dynamiques telles qu’un programme de certification, la gamification,…

4. Applications adaptatives

La transformation digitale permet de différencier les canaux et d’exploiter toute la puissance du multicanal.

Quelques données récentes sont à considérer pour votre projet :
– le trafic mobile dépasse désormais le trafic Web
– la consommation moyenne d’applications par utilisateur reste néanmoins faible
– les tablettes stagnent et représentent un marché secondaire
– les résolutions (nouveaux smartphones) changent quasi chaque année

En conséquence, votre transformation digitale doit intégrer des applications adaptatives. Ces applications vous éviteront de vous perdre dans des solutions natives coûteuses et vous assureront une approche à long terme, indépendamment des évolutions techniques.


À propos de niaoli :
niaoli est une agence de conseil digital 360°. Contactez-nous pour démarrer votre transformation digitale.

Leave a comment